Articles

Les producteurs de vin wallon en colère: la hausse des accises ne profite ni à l'Etat, ni aux producteurs, ni aux consommateurs

 
Il y a presqu’un an, les accises sur le vin et les alcools avaient fortement augmenté. L’idée était de faire entrer plus d’argent dans les caisses de l’état. Aujourd'hui, les professionnels du secteur tirent la sonnette d'alarme : les ventes ont baissé en Belgique. Cela nuit non seulement aux producteurs mais aussi aux finances de l’Etat. Une information SudPresse développée par Benjamin Brone et Anne Lutgen.

Vendanges sous la brume au domaine du Ry d’argent, près de Namur. Un vignoble récent qui doit, comme n’importe quel producteur de vin, répercuter la hausse des accises sur le prix des bouteilles. "C’est pas toujours facile à expliquer au consommateur que sur une bouteille d’effervescent produite en Belgique, il y a 1€92 d’accises à la bouteille avant la TVA. C’est énorme." précise le propriétaire du domaine, Jean-François Baele.

Il y a presqu’un an, les accises sur le vin et les alcools avaient fortement augmenté. L’idée était de faire entrer plus d’argent dans les caisses de l’état. Aujourd'hui, les professionnels du secteur tirent la sonnette d'alarme : les ventes ont baissé en Belgique. Cela nuit non seulement aux producteurs mais aussi aux finances de l’Etat. Une information SudPresse développée par Benjamin Brone et Anne Lutgen.

Vendanges sous la brume au domaine du Ry d’argent, près de Namur. Un vignoble récent qui doit, comme n’importe quel producteur de vin, répercuter la hausse des accises sur le prix des bouteilles. "C’est pas toujours facile à expliquer au consommateur que sur une bouteille d’effervescent produite en Belgique, il y a 1€92 d’accises à la bouteille avant la TVA. C’est énorme." précise le propriétaire du domaine, Jean-François Baele.

Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer
Enregistrer

Lire plus